Ça nous arrive parfois d'avoir l'impression d'être super avancé par rapport à notre voisin, d'avoir les meilleurs technologies et d'autres fois ça nous arrive d'avoir l'impression de devoir surmonter une montagne d'épreuves pour arriver la même hauteur que notre voisin. Peu importe où vous vous situez, dans cet article là, je parle de notre retard au Québec et je parle aussi des caractéristiques distinctives des compagnies innovantes qui se démarquent de la compétition.
essais

Les plus performantes :

Vous connassez sûrement des entreprises connectées, innovantes et qui se démarquent considérablement par rapport à leur compétition et qui ont ces points discinctifs. Ces points, je les ai découverts et j'ai décidé de vous les partager.

L'entreprise innovant sera :

  • Celle qui accepte d'entendre ce que l'industrie a à lui offrir
  • Celle qui est curieuse de voir ce qui existe pour elle sur le marché. Là caractéristique qui la distingue de tous, c'est sa curiosité et sa soif d'en apprendre toujours plus que ses compétititeurs.
  • Celle qui refuse rarement une rencontre pertinente et vous verrez sa présence à toutes sortes d'événements.
  • Celle qui est ouverte à apprendre des idées des autres et à partager les siennes.
    succ-s
    Ces entreprises cherchent tout ce qui peut éveiller leur créativité. Elles ont un constant besoin d'apprendre et ne refusent jamais d'entendre ce qu'une autre entreprise ou individu a à lui apporter pour améliorer ses méthodes et son bon savoir-faire.

Le problème au Québec :

En ce moment, à comparé à nos voisins Américains, on est en retard et à comparé au Allemands, on est super en retard selon l'étude publiée en 2017 par l'ACTA.

retard-du-Qu-bec-par-rapport---l-Allemagne-et-nos-voisins-Am-ricains--4-

https://www.lesaffaires.com/dossier/usine-40-un-guide-pour-effectuer-le-virage/ce-que-les-usines-allemandes-ont-de-plus-v2/603172

Screenshot--84-

Pourquoi est-ce qu'on est tant en retard :

Avec un coup d'oeil rapide sur l'industrie, je trouves que nos entreprises au Québec sont ouvertes à l'innovation, mais qu'elles ont peu peur de faire les premiers pas.

Je trouve qu'on a un peu d'inquiétude à essayer des nouveautés si on se compare à nos voisins Américains. J'ai l'impression que pour nous, sur le 4.0 on manque un peu d'information là-dessus. On pense qu'il y a une recette magique pour passer au 4.0 et qu'après avoir faire son plan numérique 4.0 et l'implantation c'est terminé.

Donc certains vont faire ça tranquillement, ils vont préparer un plan, certains vont voir ce que son voisin fait avant de se lancer à l'eau. Bref je ne sais pas si j'ai raison, mais parfois j'ai l'impression qu'on attend trop que tout soit parfait avant de commencer et on se prive pendant ce temps là de ces nouvelles technologies qui sont déjà disponibles et qui nous permettraient déjà une bonne avancée par rapport à notre compétition.

Qu'est-ce qu'on peut faire en attendant :

En attendant ton diagnostique ou le "bon" moment je vous dirais que c'est une bonne chose d'essayer des projets. C'est le meilleur moment pour rencontrer les entreprises qui ont des solutions technologiques à nous proposer. Pour être certain de ne pas passer à côté d'une bonne opportunité, c'est important de s'éduquer et de comprendre ce que le monde a à nous offrir. On ne perd rien à essayez les technologies qui ont été développées en pensant à nous et en plus, des subventions sont disponibles pour ça.

Sur ce, si vous avez des questions sur l'indutrie 4.0 ou pour voir le coffre à outils que vous pourrez exploiter grâce à vos données machines, n'hésitez pas à nous rejoindre.